CATASTROPHES NATURELLES

Posté le 24 février 2017 dans : Divers

ZOOM SUR LE FONCTIONNEMENT DE LA GARANTIE DES « CATASTROPHES NATURELLES »

C’est la loi du 13 juillet 1982 qui instaure un régime spécifique d’indemnisation pour les victimes de catastrophes naturelles, reposant sur un système de cotisation additionnelle obligatoire (article L 125-1 à L125-6 du Code des Assurances).

La clef de voûte de ce système d’indemnisation est l’arrêté interministériel de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle mais c’est le Maire qui est l’acteur principal du déclenchement de la procédure.

 

La procédure de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

  • dès la survenance de la catastrophe, le Maire doit informer ses administrés (par voie d’affichage ou de presse) de la possibilité de demander en mairie, la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle ; il doit préciser aux sinistrés qu’ils sont tenus de déclarer les dommages subis à leur assureur.
  • le Maire recense l’ensemble des dégâts et constitue un dossier de demande de constatation de l’état de catastrophe naturelle (formulaire CERFA) qui est adressé à la Préfecture, dans les 18 mois à compter de la survenance de l’évènement.
  • Le Préfet regroupe les demandes des communes, sollicitent les rapports techniques complémentaires et transmet le dossier au Ministère de l’intérieur.
  • La Commission interministérielle donne son avis sur l’état de catastrophe naturelle, avis qui donne lieu à un arrêté interministériel qui doit être publié au JO dans un délai de trois mois à compter du dépôt des demandes à la préfecture.

La procédure d’indemnisation

  • Un délai de 10 jours après la publication de l’arrêté au JO pour adresser un état estimatif des dégâts et des pertes aux assureurs qui ont l’obligation de les indemniser dans les trois mois suivant la réception de l’état estimatif ou bien à compter de la date de publication de l’arrêté si elle est postérieure.
  • Les dommages indemnisés :

Sont couverts les dommages matériels directs subis par les biens meubles et immeubles assurés par un contrat dommages aux biens ;

Sont exclus les infrastructures routières (routes, ponts, tunnels), les digues, les réseaux d’assainissement et d’eau potable, les parcs, espaces boisés.

  • des franchises minimales obligatoires (article A. 125-1 du Code des Assurances)

-Des franchises variables selon la nature du sinistre et des biens endommagés ; pour les sinistres « sécheresse », les communes se voient appliquer une franchise minimum de 3050 € ; pour les autres sinistres, elle est de 10 %  des dommages avec un minimum de 1140 € ; le contrat d’assurance peut prévoir des franchises supérieures.

-Des franchises modulables pour les communes qui ne sont pas dotées d’un PPRN ou que celui-ci n’a pas été approuvé dans le délai de 5 ans suivant sa prescription pour le même risque, objet de la nouvelle constatation ; la modulation se fait en fonction du nombre de constatations intervenues pour le même risque au cours des 5 années précédentes (doublement de la franchise pour la 3ème constatation, triplement pour la 4ème constatation …).

 

En dehors de la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle les communes peuvent bénéficier de subventions au titre des événements climatiques ou géologiques graves (L 1613-6 et R1613-3 du CGCT) ou du Fond de compensation pour la TVA pour les dommages directement causés par des intempéries exceptionnelles reconnues par décret (III. L 1615-6 CCGT).

no-image

STOCKAGE DE FOIN ET DE FOURRAGE : CONSEILS DE PREVENTION INDISPENSABLES

Posté le 25 juillet 2018 dans : Conseils de la Ciade

Les risques : Les fourrages stockés encore humides peuvent fermenter. Cette fermentation entraine une augmentation de la température qui peut déclencher un incendie. Prévenir : La configuration idéale du bâtiment de stockage est la suivante : Bâtiment …

no-image

AIRE DE JEUX- CITY STADE ET TROUBLES DU VOISINAGE

Posté le 25 juillet 2018 dans : Divers

Selon l’article R1334-31 du Code de la Santé Publique : « Aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme, dans un lieu public ou privé, qu’une perso …

no-image

ENTRETIEN DES ESPACES : QUELQUES PRECAUTIONS A PRENDRE

Posté le 21 juin 2018 dans : Conseils de la Ciade, Divers

Prévention des projections cailloux sur les véhicules utiliser un matériel muni d’un système d’anti-projection, arrêter systématiquement les tondeuses pour passer d’un espace à un autre, ne pas passer avec les engins à proximité des véhicules ou entre …

no-image

CONTENTIEUX DE L’URBANISME : le Conseil d’Etat renforce le pouvoir d’injonction du Juge Administratif (article L.911.1 du CJA).

Posté le 21 juin 2018 dans : Divers

La question du Pouvoir du Juge Administratif d’enjoindre à l’autorité administrative de délivrer l’autorisation sollicitée en cas d’annulation d’une décision de refus faisait débat. Le Conseil d’Etat , sur saisine du Tribunal Administratif de Versaille …

ASSEMBLEE GENERALE 2018

Posté le 19 mars 2018 dans : Actualités de la Ciade

Chers Sociétaires, Nous avons le plaisir de vous inviter à notre prochaine Assemblée Générale, qui aura lieu le vendredi 15 juin 2018 à l’Ecomusée d’Alsace. Toute notre équipe sera, bien sûr, très heureuse de vous rencontrer et se tiendra à votre dispo …

no-image

Règlement Européen sur la Protection des données personnelles (RGPD) : échéance du 25 mai 2018 :

Posté le 19 mars 2018 dans : Divers

Les collectivités comme les entreprises sont soumises à ces nouvelles règles. la plupart des formalités préalables actuelles auprès de la CNIL (déclarations, autorisations) vont disparaître, au profit d’une logique de conformité continue ; du système d …

no-image

CANTINE SCOLAIRE : vers un droit absolu

Posté le 19 mars 2018 dans : Divers

La Loi Egalité et Citoyenneté du 27 janvier 2017 a introduit dans le Code de l’Education (Article L131-13), le droit pour tous les enfants scolarisés de s’inscrire à la cantine des écoles primaires, lorsque ce service existe. Le Tribunal Administratif …

no-image

RECOURS A UN ARCHITECTE : Nouveau seuil depuis le 1er mars 2017

Posté le 23 mai 2017 dans : Divers

Depuis le 1er mars 2017, le seuil minimal de recours à un architecte  passe de 170 à 150 m². Cette disposition s’applique à toutes les demandes de permis de construire déposées à partir de cette date, sauf pour les bâtiments à usage agricole. (Décret n …

no-image

INFRACTIONS URBANISME : le délai de prescription passe de 3 ans à 6 ans

Posté le 21 avril 2017 dans : Divers

(Loi n°2017-242 du 27 février 2017 portant réforme de la prescription en matière pénale) Depuis le 1er mars 2017, l’action publique des délits se prescrit par 6 années révolues à compter du jour où l’infraction a été commise. Il est précisé qu’il s’agi …

no-image

LOTISSEMENT-PERMIS D’AMENAGER – Décret n°2017-252 du 27 février 2017

Posté le 1 mars 2017 dans : Divers

Lotissement- permis d’aménager (décret n°2017-252 du 27 février 2017 relatif à l’établissement du projet architectural, paysager et environnemental d’un lotissement) Recours obligatoire à un architecte pour les lotissements de surface de terrain à amén …

Catégories des articles

Rubriques

Une question ? Une demande devis ?

Contactez la Ciade :

50 rue Prunier
CS 60082 - 68027 COLMAR CEDEX
Voir sur Google Maps
03 89 20 18 80
info@ciade.fr
Formulaire de contact

Horaires d’ouverture

Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h15.

Le vendredi de 8h à 12h.

© 2015 Tous droits réservés – Ciade | Mentions légales | Plan du site
Espace administration